Skip to Content

1666-2016 : Lorient fête ses 350 ans !

De l’Orient à Lorient, 350 ans et de profondes mutations façonnent l’histoire de la première Ville du Morbihan. Un destin qui tient pourtant à une simple décision : l’installation de la Compagnie des Indes orientales au Port-Louis ! Tout commence un 31 août 1666…

En août 1664, alors que la Compagnie néerlandaise des Indes orientales détient la quasi-intégralité du commerce vers l'océan Indien, Louis XIV autorise, à l’instigation de Colbert, la création de la Compagnie des Indes orientales. Dotée du monopole des échanges avec l'Asie, la Compagnie obtient également la possibilité de commercer en armant des navires. Installée en octobre dans le port du Havre, celle-ci se retrouve rapidement à l’étroit.

Aussi lorsqu’il s’agit de rechercher un autre lieu d’implantation, Colbert charge une commission, présidée par son cousin Colbert de Terron, de dresser l’inventaire de lieux permettant d’accueillir la Compagnie. Le gouverneur de Port-Louis, lieutenant général du roi en Bretagne, usera alors de son influence pour orienter la décision. La Compagnie des Indes orientales recevra par ordonnance de juin 1666 « les places vaines et vagues et inutiles »  appartenant au roi « tant dans la ville du Port-Louis qu’au lieu de Féandick ».

Le 31 août 1666, Denis Langlois, directeur de la Compagnie des Indes orientales, fera procéder par le sénéchal d’Hennebont « au milieu d’un grand concours de notables et d’habitants du pays » au mesurage et à l’estimation de chacune des parcelles nécessaires à l’installation  du chantier de construction des navires de la compagnie. Le lieu retenu sera celui des landes du Féandick (Faouëdic) et la Compagnie installera son siège à l'abri de la citadelle de Port-Louis, au confluent du Scorff et du Blavet. Les ouvriers se logeront dans des cabanes près du chantier : c’est ainsi que commence l’histoire de Lorient !

Bientôt Le Soleil d'Orient, plus connu sous le nom de L’Orient, An Oriant en breton, sortira des chantiers et deviendra l'éponyme de la ville. De la Révolution à la Reconstruction d’après-guerre, la ville sera confrontée à de nombreux défis au fil des siècles. Sa capacité de renouvellement permanent est un des fondements de son  identité.


Au programme

Pour célébrer cet anniversaire, la Ville et ses associations organisent tout au long de l’année :

Expositions

« Tromelin, l’île des esclaves oubliés »
du 28 mai au 30 octobre, Maison de l’agglomération – Quai du Péristyle

Parti de Bayonne le 17 novembre 1760, l’Utile, un navire de la compagnie française des Indes orientales, s’échoue le 31 juillet 1761 sur l’île de Sable (aujourd’hui île Tromelin). Il transporte 160 esclaves. L’équipage regagne Madagascar sur une embarcation de fortune, laissant 80 esclaves sur l’île, avec la promesse de venir bientôt les rechercher. Ce n’est que quinze ans plus tard, le 29 novembre 1776, qu’ils seront secourus…

 

« Il y a 350 ans… La naissance de Lorient » et « Des archives originales pour un anniversaire »
du 18 juin au 6 novembre à l’Hôtel Gabriel, Enclos du port

La 1ère exposition évoque de fiers vaisseaux, des épopées maritimes, des conquêtes militaires, des aventures exotiques… Autant d’images mythiques où se mêlent la passion de la mer, la fascination séculaire pour l’Orient et le désir d’ailleurs.
Que reste-t-il de la grande Compagnie des Indes, qui avait le monopole du commerce entre la France et l'Orient au XVIIe et XVIIIe siècles ?

La seconde exposition illustre 3 siècles d’histoire par une sélection de documents symboliques.

 

Feu d’artifice sur le thème des 350 ans

le 13 juillet à 23h à voir depuis le parc Jules Ferry

 

Une semaine spéciale du « Lorient Plus » en mai

Mais aussi des concerts, conférences, spectacles, ateliers… !

A voir aussi