Skip to Content

La beach towel, une serviette pratique pour un été fantastique !

Depuis la rentrée 2015, des « mini-entreprises » sont venues germer dans les collèges et ont intégré les projets pédagogiques proposés par le Département du Morbihan. 15 classes ont participé à l’opération menée avec l’association Entreprendre pour Apprendre.

L'entreprise « Presqu’on the beach » (3e option découverte professionnelle du collège Sainte Marie de Sarzeau)

La classe de 3e option découverte professionnelle du collège Sainte Marie de Sarzeau en fait partie. Elle a créé durant l’année scolaire 2015/2016 son entreprise : « Presqu’on the beach ».

Nous avons suivi ces graines d’entrepreneurs… en compagnie de leurs professeurs documentaliste et d’anglais encadrant le projet, dans la bibliothèque du collège transformée les mardis et vendredis matins en petite entreprise avec son service de direction, marketing, son pôle fabrication…

Les professeurs

Comment est né ce projet ?

Anne Lassemblée : "Avant d’être ici, je travaillais dans le secteur privé, dans le management et c’est une expérience intéressante que je souhaitais transmettre aux élèves"

Ophélie Even : "On a feuilleté les livrets pédagogiques du Département puis de fil en aiguille…"

De fil en aiguille, il en est justement question. 100 m de tissu éponge également ! 30 élèves avaient postulé, 12 candidatures ont été retenues après une première sélection sur lettre de motivation avant l’entretien d’embauche devant un vrai jury. En fonction des aptitudes et des personnalités, l’équipe s’est ensuite structurée et organisée autour de six services : direction, commercial, marketing/communication, production, technique et ressources humaines. A chacun son poste et ses responsabilités !

Les élèves

« Ce n’était pas évident au départ de se retrouver directrices et de devoir gérer des élèves de notre âge, de se faire respecter, de donner des instructions. Parfois, ils ne nous écoutaient pas du tout. On ne se parlait pas, on n’avait pas les mêmes délires», racontent Leïla et Laura. « Mais plus on s’est impliqué dans le projet, plus ça nous a tous rapprochés » poursuivent-elles.

Comment vous est venue l’idée des serviettes ?

« Nous avons brainstormé, on avait pensé à des coussins à eau, des semelles chauffantes… », expliquent nos jeunes entrepreneurs, « mais on a finalement choisi la fabrication de serviettes de plage, un peu spéciales : des serviettes cabines pour se changer en toute intimité, mais des serviettes toutes rondes servantes également de drap de bain et dont le trou de l’encolure peut accueillir un parasol par exemple », expliquent Ophélie et Manon, responsables marketing et communication. La « beach towel » de Presqu’on the beach (en clin d’œil à la Presqu’île de Rhuys) était née, le logo et les flyers dans la foulée. « Nos serviettes ressemblent à des fleurs qui s’ouvrent et qui se referment, comme notre entreprise » !

Comment avez-vous ensuite procédé ?

« Nous avons réalisé des sondages pour tester nos idées, la matière, le prix, la distribution… afin de mieux définir notre produit. Une styliste est venue nous aider. Nous avons donc deux modèles : un modèle enfant et un adulte, aux couleurs personnalisables. Ensuite, on a acheté du tissu (en quantité !) et tout le monde s’est mis à la couture (avec plus ou moins de facilité !) ».

Que retirez-vous de ce projet ?

« Des tas de choses !  C’était vraiment enrichissant, des professionnels sont venus nous expliquer leurs métiers. Nous sommes aussi allés visiter la société Elis pour découvrir le service en salle, le métier de femme de chambres […] On a découvert l’univers de la couture, que l’on ne connaissait pas […] Ce n’est pas n’importe quoi, on est dans la réalité. On gère notre fabrication, nos commandes… Au niveau financier par exemple, on a découvert les tableurs Excel, ouvert un compte à la banque sur lequel on venait déposer ou retirer de l’argent, en vrai !

« On a appris à faire une présentation sur diaporama, à prendre la parole en public, à tenir un stand car nous avons participé au salon régional de Brest, où 64 mini-entreprises (tous niveaux, du collège à l’enseignement supérieur) étaient venues présenter leur projet. Nous avons terminé 9e sur 64 après l’oral. Nous en sommes fiers ! »

C’est une belle réussite puisque l’entreprise Presqu’on the beach a pu redistribuer 300 euros de bénéfices au Téléthon, à l’APEL du collège et toute l’équipe s’est même offert un petit repas au resto pour fêter cela et faire son AG de clôture.

Les professeurs sont également fières du résultat : « les élèves ont appris énormément de choses sur la vie professionnelle qui les attend, mais ils ont également appris à se connaître eux-mêmes. Ils savent que les résultats scolaires sont importants pour réussir, mais pas seulement… Chacun est capable de révéler capacités et talents, de conjuguer savoir-faire et savoir-être. Certains étaient paniqués à l’idée même de prendre la parole, aujourd’hui, ils sont contents de présenter leur projet et leur discours est convaincant. Bravo à eux ! »

Mots clés :