Skip to Content

Fauchage raisonné sur les routes départementales

Le Département du Morbihan teste le fauchage raisonné le long de ses routes départementales. Les services départementaux se mettent au diapason de la nature.

Dans le cadre de la gestion optimisée du patrimoine routier, les abords des routes départementales vont être traités de manière raisonnée et homogène sur l'ensemble du territoire, dans un souci de préservation du milieu naturel environnant et de la biodiversité et compatible avec la sécurité des usagers.

Le fauchage raisonné, c’est faucher mieux !

Les talus et fossés des routes sont riches de vie, tant au niveau de la végétation que de la faune. Selon des études menées sur le sujet dans ces milieux particuliers, on recense notamment nombre d’espèces de papillons et plus de 150 espèces végétales, dont des orchidées sauvages.

Pour remédier à ce problème, le Département a décidé d’expérimenter le fauchage raisonné, déjà utilisé dans des départements limitrophes. Les premiers essais de fauchage raisonné portent sur la hauteur de coupe (entre 8 et 10 cm), mais aussi sur la modification des périodes de fauchage.

Ainsi en 2015, le long des routes départementales, le fauchage se fera sur trois périodes :

- De mai jusque fin juin, une première intervention mécanique dite de "sécurité" se fera sur une partie de l’accotement (une largeur d’engin partout, et le dégagement de visibilité des carrefours, de la signalisation, voire de l’intérieur de certaines courbes),

- À partir de septembre, une seconde intervention mécanique sera effectuée sur la totalité de l’accotement (du bord de route jusqu’au fossé),

- À partir d’octobre, une dernière intervention enfin est nécessaire sur la totalité des abords des routes (bords de chaussée, accotements, fossés et talus).

Croquis du système de fauchage raisonné, vue de coupe de la chaussée, de l'accotement, du fossé et du talus.

Sécurité aux abords des chantiers routiers

Les agents départementaux, ou communaux, interviennent fréquemment sur les chantiers routiers de toute nature. Or, aux abords des chantiers, la sécurité des agents peut être compromise par le comportement de certains automobilistes. À l’approche d’agents en intervention, prévenus par une signalisation adéquate, le Département attire l’attention de l’ensemble des usagers de la route sur la nécessité de rester vigilant.

Voir aussi notre article sur la sécurité aux abords de chantiers

En 2015, les abords des routes départementales seront traités de façon raisonnée et homogène, dans un souci de préservation de l'environnement, de la biodiversité, et compatible avec la sécurité des usagers - Photo : Département du Morbihan.

A voir aussi