Skip to Content

La fibre optique arrive à Belle-Ile-en-mer

Un nouveau câble électrique, doté d’une technologie novatrice, vient d’être posé au fond de l'océan, entre Belle-Île-en-mer et le continent.

Le Conseil départemental a proposé de faire évoluer le projet initial d'ERDF, en intégrant la fibre optique dans la même gaine que les conducteurs électriques.

Dès février, un premier travail a été mené par les équipes d’ERDF, profitant notamment des gros coefficients de marée à cette période, pour préparer l’arrivée du câble à terre, du côté de Belle-île, à Port Jean, et du côté de Quiberon à Port-Maria, sur la plage et jusqu'aux abords des postes de transformation publics d'électricité.

Une opération de grande ampleur : la pose du câble

Le navire câblier utilisé pour transférer le câble depuis l’usine de fabrication allemande jusqu’à son installation au large des côtes morbihannaises dispose d’un espace de pont de plus de 600 m² et d’une autonomie suffisante pour mener à bien l’ensemble des étapes de l’opération.

Le navire s'est positionné à Port-Maria début mars pour dérouler le câble en mer, de Quiberon jusqu'à Belle-île. Le câble de près de 440 tonnes est tout d'abord mis en flottaison (ballons), et tiré à terre pour pouvoir procéder ensuite à son raccordement.

Les dernières étapes avant mise en service

Actuellement, se poursuivent les étapes du raccordement puis la mise en service du câble. Le réseau électrique sera raccordé au poste source de rattachement. La mise en service du réseau permettra de réalimenter l’île en schéma normal, c’est-à-dire à partir de trois (et non plus deux) câbles sous-marin 20 000 volts.

Une première en France !

"Une prouesse technologique, expérimentée pour la première fois en France, qui restera une référence pour les liaisons sous-marines". C'est ainsi qu'ERDF (Electricité Réseau Distribution France) qualifie le nouveau câble sous-marin qui alimente Belle-Ile en électricité depuis avril. Il remplace l’un des trois câbles existants, qui montrait une fragilité persistante.

Le département a investi 500 000 euros dans le projet. Ce câble "hybride" a été conçu sur-mesure, en utilisant des techniques et des matériaux particulièrement innovants. Il a été conçu d'un seul tenant afin de renforcer sa fiabilité et sa durée de vie. Trois jours de pose ont été nécessaires en mars dernier, pour tirer le câble de Quiberon à Belle-Ile, sur 15 km et sans jonction.

 

Ce câble "hybride" a été conçu sur-mesure, et utilise des techniques et matériaux innovants. Il intègre des fibres optiques dans la même gaine que les câbles électriques moyenne tension 20 000 volts.

Le navire câblier utilisé pour transférer le câble depuis l'usine de fabrication en Allemagne jusqu'à son installation au large des côtes morbihannaises est spécialement conçu pour ce type de mission - Photos : B. Fiorucci - ERDF.

A voir aussi