Skip to Content

Le Pont de Saint-Cado : une histoire, une légende, désormais un avenir serein…

Au terme de sept mois de travaux, l’inauguration du pont de Saint-Cado, fin juin, marque l’aboutissement d’un projet important sur le plan financier et ô combien symbolique !

Avec sa petite maison aux volets bleu ciel posée sur l’ilôt Nichtarguer, l’île de Saint-Cado fait sans doute partie des lieux les plus peints et photographiés au monde. Ces lieux qui caractérisent tant la Bretagne, son histoire, son âme et attirent chaque année des milliers de touristes.

Cette île située sur la commune de Belz est reliée au continent par un pont en pierres très ancien, ayant inspiré une légende* et dont il est fait état dans un ouvrage de Debuisson-Aubenay lors de son voyage en Bretagne en 1636. Sous l’effet des marées, le pont subît de fortes dégradations au fil du temps jusqu’à être classé en état de péril en 2007.

Estimés à 650 000€, les frais de restauration de l’édifice bien trop importants pour la petite commune, cette dernière lança un appel aux dons original. Avec le soutien des partenaires institutionnels**, de nombreux mécènes et surtout grâce à la mobilisation de plus de 400 donateurs via une souscription publique #jaimestcado organisée par la Fondation du patrimoine et la Fondation Total, les travaux ont pu être financés. Une restauration emblématique, tant pour la sauvegarde de l’identité et l’attractivité du patrimoine local, que par l’élan de générosité suscité autour de ce mécénat si particulier.

* La légende du diable et du chat.

**Le Conseil Départemental a apporté une aide de 105 600€ au projet.

A voir aussi