Skip to Content

Morbihannais de l'année 2016 : le palmarès !

La remise des prix « Morbihannais de l’année », édition 2016, s’est tenue ce soir, mercredi 14 décembre à l’Hôtel du Département, en présence de François Goulard, président du Conseil départemental.

Vous avez été très nombreux une nouvelle fois encore à vous mobiliser pour cette opération, qui depuis 8 ans, met en valeur et récompense des personnes, des Morbihannais, ayant fait l’actualité au cours des douze derniers mois. Répartis en 5 catégories (Culture, Sport, Entreprise, Citoyenneté et 2.0), quinze nominés ont été soumis au vote du public du 3 au 12 décembre 2016.

Le trophée « Morbihannais de l’année 2016 »

Ultime récompense, le prix « Morbihannais de l’année 2016 » est décerné au lauréat ayant recueilli le plus de votes, toutes catégories confondues.  

Le trophée du Morbihannais de l’année 2016 a été remis par François Goulard, Président du Conseil départemental, à Rêves de Clown.

Les vainqueurs par catégories

Le prix « CULTURE » regroupe les artistes, troupes, organisateurs de festivals ou de spectacles qui ont fait aboutir des projets et ont connu un vrai succès durant l'année.

Vainqueur :

Lili Cros et Thierry Chazelle. Il y a dix ans ils ont quitté Paris et abandonné leur carrière pour s’installer au fond des bois de Nivillac près La Roche Bernard. Tous deux musiciens, ils se sont alors aperçus qu’ils étaient meilleurs en duo. Et ça leur réussit. Depuis, ils remplissent les salles. En trois albums  ils ont su conquérir public et professionnels. Ils quittent de plus en plus souvent le fond des bois pour se produire parfois un peu loin du Morbihan.


Le prix « ENTREPRISE » récompense une entreprise pour son innovation et son savoir-faire.

Vainqueur :

La Belle-îloise, conserverie familiale. Créée en 1932 à Quiberon, la Belle-îloise emploie jusqu'à 550 personnes selon les saisons, pour un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros en 2015. L'entreprise est aujourd'hui dirigée par la petite-fille du fondateur, Caroline Hilliet-Le Branchu qui sait adapter l'entreprise à l'économie moderne avec 68 boutiques et 40% de son chiffre d'affaires réalisé grâce à la vente en ligne, et une offre de produits sans cesse renouvelée avec des recettes à base de sardine, thon et maquereau. Le premier restaurant, "La tablée" a ouvert ses portes à Nantes.


Le prix « SPORT » récompense un champion ou une équipe pour leurs performances remarquables.

Vainqueur :

Le Rugby Club de Vannes. Le 14 mai 2016 est une date historique.  Le stade de la Rabine a explosé de joie. Ce jour-là, un club breton accédait pour la première fois à l’échelon professionnel du rugby.
Le RCV, en battant Massy, signait son entrée en pro D2. 
Derrière cet exploit, les hommes de Jean-Noël Spitzer ont réussi à créer un engouement populaire phénoménal. Et puis, le retentissement est national. C’en est fini désormais de la condescendance des clubs du sud-ouest. Maintenant, chez les pros du rugby aussi, il faudra compter avec les bretons, grâce au Morbihan, grâce à Vannes.


Le prix « CITOYENNETE » s’intéresse aux personnes connues pour leur dévouement, leur bravoure, leur solidarité ou leur belle faculté de se mettre au service des autres.

Vainqueur :

Rêves de clown. Cette association s'est assignée comme tâche de faire rire, ou au moins sourire des malades hospitalisés de tous âges.
Née à Lorient il y a 20 ans, Rêves de Clown fait intervenir des clowns professionnels, formés aux soins et à la relation humaine. En 2016, dans le Morbihan, « les docteurs-clowns » ont redonné le sourire à plus de 8 000 personnes, dont 4 500 patients - essentiellement des enfants – dans les hôpitaux de Lorient, Vannes, Pontivy, et du centre de Kerpape.


Le prix « 2.0 » récompense les entreprises innovantes dans la nouvelle économie, une "pépite" liée au web, à Internet ou aux applications.

Vainqueur :

TAKAS. Trois jeunes vannetais, amis d’enfance, ont eu l’idée, à la fin de leurs études, de créer une application pour échanger les objets. L’un a fait des études de marketing, un autre de commerce et le troisième s’est spécialisé dans la finance des entreprises. Leur application s’appelle TAKAS, qui signifie «Echange en turc».
Ces trois jeunes créateurs très complémentaires sont : Erdogan Cebrail, Thibaud Danielo et Cédric Morin. 
Ils ont actuellement 8000 inscrits et ambitionnent de devenir la première application de troc en France.
Vous pensez-donc qu’il y a de l’avenir dans le troc.


Le « Prix SPÉCIAL »

Cette année, un prix « spécial », hors catégories, est remis à la commune de Roche-fort-en-Terre, élu en 2016 « Village préféré des Français ».


Bravo à toutes et tous !
 
Plus d’infos sur www.ouest-france.fr

A voir aussi