Skip to Content

Devenir sapeur-pompier professionnel

Dans un document pratique, le service départemental d'incendie et de secours tend une perche aux jeunes en quête d'orientation.

35 pages pour expliquer dans le détail comment devenir sapeur-pompier ou agent de sécurité. La brochure du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) se veut pratique : "J'étais très souvent sollicité par des parents et j'ai pu constater la difficulté à se repérer dans le méandre des formations de sécurité", explique le colonel Cyrille Berrod, directeur départemental des services d'incendie et de secours du Morbihan. "Il m'a semblé intéressant de proposer un document présentant les itinéraires et formations offertes en Bretagne, dans le Morbihan avant tout".

Chaque filière est présentée sous forme d'une fiche donnant les caractéristiques du métier et les formations permettant d'y accéder. Sur la même page, un professionnel évoque son parcours et son ressenti. Ces témoignages montrent, entre autres, que l'on peut passer d'une filière à une autre. 4 pages sont consacrées à d'autres métiers de la sécurité : surveillant pénitentiaire, gendarme, militaire, policier.

L'ouvrage se termine par un index qui recense les formations proposées dans le Morbihan ou dans l'Ouest (une vingtaine d'établissements). Il donne aussi les adresses des centres de recrutement en Bretagne.

C'est la première fois en France qu'un tel travail est effectué par un SDIS. "Le document a été imprimé à 500 exemplaires pour le salon Info'Sup. Nous souhaitons trouver un éditeur pour qu'il soit diffusé au plus grand nombre" précise le chef de corps. 

Demander le guide : com@ sdis56.fr 

Retrouvez toutes les informations sur les métiers de la sécurité sur le site internet du service d'incendie et de secours du Morbihan : www.sdis56.fr


De gauche à droite : Marion Jeannoël, étudiante en communication, le commandant Pierrick Quéret, Agnès Drilhon, chef du bureau communication au SDIS, et le colonel Cyrille Berrod, directeur départemental des services d'incendie et de secours du Morbihan. Photo : Ouest-France.



A voir aussi