Skip to Content

Tribune de la majorité départementale - Union de la droite et du centre du Morbihan

Orientations budgétaires 2017

La majorité départementale a fait le choix de baisser les impôts qui relèvent des compétences du Conseil départemental, tant pour la taxe d’aménagement que pour la taxe foncière, afin de desserrer l’étau fiscal que ne cesse d’aggraver l’Etat, et qui pèse lourdement sur nos concitoyens. C’est une décision politique forte alors que 70% des Morbihannais sont propriétaires et que pour beaucoup de ceux qui ne le sont pas il s’agit d’une aspiration légitime.


Lors de la session consacrée aux orientations budgétaires pour 2017, nous avons une nouvelle fois démontré notre volonté de proposer un budget sérieux et responsable. C’est cette bonne gestion, conduite depuis plusieurs années, qui nous permet aujourd’hui de continuer à investir sur l’ensemble du Morbihan et de proposer des services publics de qualité où personne n’est oublié, quelle que soit sa situation sociale, quel que soit son territoire de résidence. Beaucoup d’autres départements ont attendu les baisses massives des dotations de l’Etat pour revoir – trop tard et sans marges de manœuvre - leurs politiques, perdant ainsi leur capacité d’agir.


Notre capacité à agir se retrouve dans notre investissement dans l’éducation des enfants. Deux collèges neufs sont en construction à Lorient et à Elven, d’autres seront rénovés. Ces engagements garantissent un très bon accès à l’éducation dans des conditions optimales.


Nous agissons également en faveur du développement des territoires qui est – chacun en est conscient - un enjeu majeur pour le Morbihan. C’est pourquoi, par exemple, le Conseil départemental investit fortement dans l’aménagement numérique du territoire et l’accès au très haut débit. Alors que nos démarches administratives sont de plus en plus dématérialisées, c’est évidemment une condition  pour accéder à des services publics mieux adaptés et plus efficaces, quel que soit le territoire où l’on vit. C’est aussi un critère indispensable pour l’installation des entreprises.


Enfin nous agissons en matière d’infrastructures routières de qualité, régulièrement entretenues. C’est un atout pour notre développement économique et une attractivité renforcée pour l’ensemble du département.

Durc’hadurioù ar budjed 2017

Ar muianiver en Departamant en deus choazet digreskiñ an tailhoù a zo e karg ar C’huzul-departamant, ken an taosoù àr an terkerezh ken an taosoù àr ar font, evit bihanaat ar wask-se, lakaet gwashoc’h-gwazh gant ar Stad, hag a zo ur samm bras àr chouk hor c’hengeodedourion. Un diviz politikel meur a zo bet kemeret aze er Mor-Bihan pa vez 70% ag an dud perc’henn àr o lojeris en departamant ha pa garehe al lod brasañ ag ar re n’int ket dont da vout perc’henn, gant gwir abeg.


E-pad an dalc’h gouestlet da durc’hadurioù ar budjed evit 2017 hon eus diskouezet hor mennentez da ginnig ur budjed sirius hag avizet adarre. Dre m’eo bet meret mat an traoù a-c’houde meur a vlez zo e c’hellomp bremañ kenderc’hel da bostiñ argant dre ar Mor-Bihan a-bezh ha kinnig servijoù publik a-feson hep disoñjal den ebet, ne vern dere an dud hag al lec’h m’emaint é chom. Meur a zepartamant arall zo bet é c’hortoz e vehe digresket bras ar skoazelloù a-berzh ar Stad é-raok krogiñ da cheñch politikerezh - re ziwezhat ha hep tamm frankiz - ha n’hellont mui gober netra.


Gourdon omp d’ober traoù pa bostomp ivez argant evit deskadurezh ar vugale. Daou skolaj nevez zo àr ar stern en Oriant hag en Elven, re arall a vo nevesaet. Gant ar postadurioù-se e vo gwarantet ur c’hinnig deskadurezh a-feson gant an aozioù gwellañ.


Ni a labour ivez evit diorren an tiriadoù pa oui pep unan pegen pouezus eo an dalc’h-se er Mor-Bihan. Setu perak e vez postet argant bras gant ar C’huzul-departamant evit an aveiñ niverel hag ar c’has uhel-uhel dre an departamant a-bezh, da skouer. Tra ma vez dizanvezelaet hon difraeoù melestradurel muioc’h-mui, n’heller ket mui tremen hep an aveadur niverel-se evit kemer tro a servijoù publik efedusoc’h hag a jaoj gwell doc’h an doberoù, ne vern ar c’hornad m’emañ an dud é chom. Un dra rekis-groñs eo a vez kemeret e kont gant an embregerezhioù pa reont o soñj d’em staliiñ.


Evit achuiñ e strivomp da ginnig danframmoù hent a-galite hag a vez kempennet ingal. Un dra dalvoudus eo evit diorren hon ekonomiezh ha kreskiñ dedenn an departamant a-bezh.

Présentation du groupe de la majorité

Groupe de la MajoritéMichel JALU - Marie-Josée LE BRETON (canton d'Auray), Yves BLEUNVEN - Annick MAUGAIN (canton de Grand-Champ), Yannick CHESNAIS - Marie-Hélène HERRY (canton de Guer), Jean-Rémy KERVARREC - Françoise BALLESTER (canton de Guidel), Jacques LE LUDEC - Muriel JOURDA (canton d'Hennebont), Gérard FALQUERHO - Marie-Claude GAUDIN (canton de Lanester), Alain GUIHARD - Marie-Odile JARLIGANT (canton de Muzillac), Ronan LOAS - Brigitte MELIN (canton de Plœmeur), Michel PICHARD - Martine GUILLAS-GUÉRINEL (canton de Ploërmel), Fabrice ROBELET - Marie-Christine LE QUER (canton de Pluvigner), Benoît QUÉRO - Soizic PERRAULT (canton de Pontivy), Gérard GICQUEL - Marie-Annick MARTIN (canton de Questembert), Gérard PIERRE - Karine BELLEC (canton de Quiberon), David LAPPARTIENT - Michèle NADEAU (canton de Séné), François GOULARD - Christine PENHOUËT (canton de Vannes-1), Denis BERTHOLOM - Nadine FRÉMONT (canton de Vannes-2), Gilles DUFEIGNEUX - Gaëlle FAVENNEC (canton de Vannes-3).

Groupe de la Majorité départementale - Photo : Laurent Rannou.

Mots clés :
Mots clés :