Skip to Content

Tribune de la majorité départementale - Union de la droite et du centre du Morbihan

Accompagner la perte d’autonomie : un enjeu intergénérationnel

En France, 4,3 millions de Français déclarent aider à domicile un proche en perte d’autonomie demandant un effort financier (Source INSEE) allant de 400 € à 1 500 € en fonction du degré de dépendance.

Parallèlement, 4,5 millions de jeunes adultes vivent chez leurs parents, dont 30 % de 25-35 ans. Bas salaires, chômage, études, précarité, prix du logement, bien souvent cette situation n’est pas un choix mais relève de contraintes économiques.

Face à ce constat, conséquence directe de la situation économique et du vieillissement de la population, les familles seront de plus en plus nombreuses à devoir aider leurs enfants en même temps qu’elles devront accompagner leurs parents vieillissants. Une situation quelque peu inouïe pour une partie de nos concitoyens et qui s’aggrave depuis 2 décennies.

Les Départements, premiers acteurs de la solidarité, sont à la croisée de ces générations. Cependant, avec une hausse continue des dépenses dédiées à la solidarité (+ 4.3 % en 2017 dans le Morbihan, soit 345 M€) et une baisse de leurs recettes, pourront-ils relever ce défi à moyen terme ?

Les Conseillers départementaux du Groupe Union de la Droite et du Centre vous présentent leurs meilleurs vœux pour une année 2017, belle et heureuse en Morbihan.

Harpiñ ar re a goll o emrenerezh : un dra hag a sell ouzh an holl rummadoù oad

4,3 milion a dud e Frañs a ro sikour, er gêr, d’un den kar hag a goll e emrenerezh. Kement-mañ a dalv ur c’houst etre 400 ha 1500 €*, hervez pegen dalc’het eo an den. Ouzhpenn-se, 4,5 milion a oadourion yaouank zo é chom e ti o zud, ha 30% anezhe zo etre 25 blez ha 35 blez. Gwall alies ne vez ket choazet ar blegenn-se gant an dud. Ar redioù ekonomikel a zo kaoz : goproù izel, dilabour, studioù, breskted, priz al lojeris.

Er blegenn-se, deuet abalamour da stad an ekonomiezh hag abalamour ma kosha ar boblañs, e vo muioc’h-mui a diegezhioù a ranko sikour o bugale hag àr un dro harpiñ o zud é koshaat. Ur blegenn ha n’eo ket bet gwelet c’hoazh gant ul lodenn vat ag hor c’hengeodediz hag a zo gwashoc’h-gwazh a-c’houde ugent vlez zo.

An departamantoù hag a zo pennoberourion ar c’hengred, o deus d’ober un dra bennak evit ar rummadoù oad-se. Neoazh, gant kresk ingal an dispignoù evit ar c’henskoazell (ouzhpenn 4,3% e 2017 er Mor-Bihan, 345 M€ en holl) ha digresk o savadoù, daoust ha donet a raint a-benn da ziskoulmiñ ar gudenn-se àr grenn-dermen ?

Ar guzulierion-departamant ag an Uniad Tu-dehoù ha Tu-kreiz a ginnig o gwellañ hetoù deoc’h evit ma vo 2017 ur blezad kaer ha laouen er Mor-Bihan.

Présentation du groupe de la majorité

Groupe de la MajoritéMichel JALU - Marie-Josée LE BRETON (canton d'Auray), Yves BLEUNVEN - Annick MAUGAIN (canton de Grand-Champ), Yannick CHESNAIS - Marie-Hélène HERRY (canton de Guer), Jean-Rémy KERVARREC - Françoise BALLESTER (canton de Guidel), Jacques LE LUDEC - Muriel JOURDA (canton d'Hennebont), Gérard FALQUERHO - Marie-Claude GAUDIN (canton de Lanester), Alain GUIHARD - Marie-Odile JARLIGANT (canton de Muzillac), Ronan LOAS - Brigitte MELIN (canton de Plœmeur), Michel PICHARD - Martine GUILLAS-GUÉRINEL (canton de Ploërmel), Fabrice ROBELET - Marie-Christine LE QUER (canton de Pluvigner), Benoît QUÉRO - Soizic PERRAULT (canton de Pontivy), Gérard GICQUEL - Marie-Annick MARTIN (canton de Questembert), Gérard PIERRE - Karine BELLEC (canton de Quiberon), David LAPPARTIENT - Michèle NADEAU (canton de Séné), François GOULARD - Christine PENHOUËT (canton de Vannes-1), Denis BERTHOLOM - Nadine FRÉMONT (canton de Vannes-2), Gilles DUFEIGNEUX - Gaëlle FAVENNEC (canton de Vannes-3).

Groupe de la Majorité départementale - Photo : Laurent Rannou.

Mots clés :
Mots clés :