Skip to Content

Tribune du groupe des élus de la minorité

Un budget 2017 sans ambition !

Ce qu’il faut retenir : notre collectivité dispose de marges de manœuvres financières nouvelles, grâce à la dynamique fiscale qui nous offre des recettes croissantes, le nombre d’allocataires du RSA qui se stabilise et la mise en place de la loi NOTRe.

Les effets d’annonces du président laissent penser qu’il réalise parfaitement l’ensemble de nos politiques, que l’offre de service serait suffisante et qu’il n’y aurait rien à renforcer. Ce n’est pourtant pas le cas.

Nous aurions préféré que le Département soit offensif, entreprenant et innovant !

Offensif pour améliorer la qualité de services, en particulier pour les personnes fragilisées ou en perte d’autonomie. Nous refusons les solutions qui consistent à réduire les plages horaires de Centres Médico-sociaux quand les demandes des habitants sont en hausse.

Entreprenant pour investir dans notre politique d’insertion, en renforçant notre action pour l’accès à l’emploi. Pourtant, la part des moyens que le Département alloue aux actions destinées à l’insertion s’est réduite de 13 % à 9% de la dépense RSA entre 2013 et 2016. Cela signifie que les sommes dédiées à l’insertion sont de moins en moins importantes.

Innovant pour créer un véritable « Plan Marshall » d’énergies renouvelables sur nos bâtiments (collèges etc.), pour préparer l’avenir, faire des économies de fonctionnement et anticiper la hausse du coût de l’électricité.

Le Département touche toujours la TCFE - taxe sur la consommation finale de l’électricité, soit près de 9 millions par an, mais ne verse plus rien à ce titre. Nous pourrions donc être ambitieux, en créant un Plan pluriannuel d’investissement énergie.

Nous refusons la vision uniquement gestionnaire des ressources humaines, qui affecte le travail réalisé par les agents au service des Morbihannais, dans plusieurs domaines de compétence du Département : centres d'exploitations routière, protection de l'enfance, maintenance des collèges, etc.

Nous adressons nos meilleurs Vœux aux Morbihannaises et aux Morbihannais, qu'ils puissent réaliser de beaux projets personnels.

Ur budjed 2017 hep pal ebet !

Dav eo derc’hel soñj ag an dra-mañ : frankiz he deus hor strollegezh a-fet argant, gant an tailhoù a laka ar savadoù da greskiñ, gant niver degemererion ar c’horvoder kengred oberiant a chom stabil ha gant efedoù al lezenn NOTRe.
 
Gant taolioù-kemenn ar prezidant e c’hellehemp krediñ e vez kaset da benn ha da vat razh hor politikerezhioù, e vez mat a-walc’h ar c’hinnig servijoù ha n’eus netra da greñvaat pe da wellaat. N’eo ket er mod-se emañ an traoù.

Gwell e vehe ganimp un Departamant é stourm, é embregiñ hag é krouiñ !

Gwell e vehe bet stourm evit gwellat kalite ar servijoù, dreist-holl evit an dud vresk pe ar re a goll o emrenerezh. N’omp ket akord gant an diviz bihanaat tachadoù eurioù ar C’hreizennoù mezegiezh sokial tra ma kresk goulennoù an annezidi.

Gwell e vehe bet embregiñ ha postiñ argant en hor politikerezh kenempriñ ha gober muioc’h a draoù àr dachenn al labour. Neoazh, al lodenn lakaet gant an Departamant evit ar c’henempriñ zo digresket a 13 % da 9% diàr dispignoù ar c’horvoder kengred oberiant etre 2013 ha 2016. Ar pezh a dalv ec’h a sammadoù ar c’henempriñ àr vihanaat.

Gwell e vehe bet krouiñ ur gwir « Steuñv Marshall » evit energiezhioù nevezadus hor savadurioù (er skolajoù hag e lec’h arall), kement ha prientiñ an amzer-da-zonet, armerzhiñ evit ar mont en-dro ha rakwelet kresk koust an tredan.
An taos àr beveziñ hollek an tredan, da lâret eo tost 9 milion bep blez, a vez dastumet c’hoazh gant an Departamant, mes ne ro ket mui netra evit se. Ni a c’hellehe bout muioc’h a vennantez ha krouiñ ur Steuñv postiñ liesvleziek evit an energiezh.

N’omp ket akord gant ar sell merour en deus an departamant àr ar c’hoskor hag a laka diaes al labour sevenet gant an implijidi e servij annezidi ar Mor-Bihan, àr meur a gefridi ag an Departament : kreizennoù korvoiñ an hentoù, gwarez ar vugale, kempenn ar skolajoù ha re arall c’hoazh.

Hor gwellañ hetoù a ginnigomp da dud ar Mor-Bihan. Salv ma c’hellehent kas o raktresoù kaer da benn.

Présentation du groupe des élus de la minorité

Groupe des élus de la minorité : Christian DERRIEN - Ghislaine LANGLET (canton de Gourin), Bruno BLANCHARD - Karine RIGOLE (canton de Lorient-1), Laurent TONNERRE - Gaëlle LE STRADIC (canton de Lorient-2), Guénaël ROBIN - Florence PRUNET (canton de Moréac).

Groupe des élus de la minorité - Photo : Laurent Rannou.

Mots clés :
Mots clés :