Skip to Content

Tribune du groupe des élus de la minorité

Améliorer la qualité de vie des Morbihannais, notre ambition !

Les Français se sont prononcés pour la présidence de la République. Ce choix aura des conséquences pour notre département.

Malgré les changements à venir, nous ne devons pas nous éloigner des nombreux enjeux portés par notre collectivité et des choix stratégiques que nous aurons à faire pour garantir des services publics de qualité pour tous.

Au vu de nos compétences, nous serons vigilants à ce que le Département soit un acteur incontournable de la cohésion sociale.

Le « bien vivre ensemble » doit guider notre action politique. Nous appelons à un schéma de la petite enfance et de la dépendance pour mieux coordonner, mieux mailler nos territoires et apporter des réponses adaptées aux villes, aux iles et aux campagnes. Renforcer la prévention dans toute la sphère de l’action sociale est essentiel et doit se traduire en actes. Car tout comme dans le domaine de l’insertion, investir dans l’humain aujourd’hui, c’est empêcher la dégradation de situations, préserver la dignité, maintenir les compétences des personnes, permettre le retour à l’emploi demain. En somme, miser sur l’autonomie de chacun. L’éducation populaire est un autre vecteur du vivre ensemble : que ce soit dans le domaine culturel, sportif, environnemental...

Un aménagement équilibré et structurant du département participe à sa vitalité, à son attractivité. Nous pourrions soutenir avec force notre agriculture, l’économie sociale et solidaire. La loi NOTRe nous offre des possibilités en ces domaines. Saisissons-les !

Au bien vivre ensemble, il faut y ajouter le bien faire ensemble. Associer les professionnels, les partenaires locaux, les agents du Département, les acteurs associatifs... et l’ensemble des élus. C’est s’assurer d’un dialogue et d’une réponse construite et sur-mesure aux besoins de nos concitoyens.

L’ensemble des 42 conseillers départementaux se réunit à la fin du mois de juin, pour une session départementale. Notre groupe se mobilisera pour que la question financière ne soit pas l’unique enjeu et ce quel que soit le nouveau paysage politique.

Gwellaat buhez tud ar Mor-Bihan, ar pezh a faot dimp ober !

Emañ ar Frañsizien da zilenn Prezidant ar Republik. Heuliadoù en do ar choaz-se evit hon departamant.

Daoust d’ar cheñchamantoù da zonet, arabat eo dimp pellaat diouzh an traoù niverus a vez graet gant hor strollegezh na d’ar choazoù strategel hor bo d’ober evit gwarantiñ servijoù publik a-feson evit an holl.

Hervez hor c’hefridioù e taolimp evezh ma vo an Departamant un oberour ha n’heller kep  ober heptañ d’ar gevredigezh da chom stag-ha-stag.

« Beviñ mat kevret », gant an dra-se e rank hor politikerezh bout sturiet. Goulenn a reomp ma vo ur brastres evit ar vugaligoù hag an dud n’hellont ket en em zibab o-unan, ma vo savet rouedadoù gwelloc’h en hor c’hornioù-bro, ha ma vo roet respontoù evel zo deleet d’ar c’hêrioù, d’an inizi hag d’ar maezoù. Pouezus-kaer eo kreñvaat an dizarbenn en obererezh sokial, ha ret eo ober traoù diàr kement-se. Rak evel ma vez kont àr dachenn ar c’henempriñ, postiñ argant evit an dud en deiz hiziv a dalv kement ha mirout ouzh stad an dud a washaat, ober dezhe chom din hag ampart, ober diouzh ma c’hellint adkavout labour en amzer da zonet. E berr gomzoù, kontiñ àr emrenerezh pep hini. An deskadurezh-pobl zo ur mod arall ag ar beviñ kevret, pe e vehe àr dachenn ar sevenadur, ar sport, pe an endro...

Kempenn hon departamant, lakaat frammoù ennañ : evel-se e roer buhez dezhañ hag e reer dezhañ desachiñ tud hag embregerezhioù. Gellout a rahemp harpiñ da vat hol labour-douar, an ekonomiezh sokial ha kengret. Gant al lezenn ATNAR e c’hellomp ober traoù àr an tachennoù-se. Kemeromp tro anezhi !

Beviñ mat kevret n’eo ket a-walc’h. Ret eo ober mat kevret ivez. Kevrediñ an dud a vicher, kevelerion ar vro, gwazerion an Departamant, tud ar c’hevredigezhioù... ha razh an dilennidi. Evel-se e vo gellet kendivizout ha sevel ur respont hervez ar moull evit hor c’henvroiz.

Em vodiñ a ray an 42 guzulier-departamant e fin miz Mezheven, evit un dalc’h departamantel. Labourat a ray hor strollad evit ma ne vo ket an argant ar c’hraf nemetañ, petra bennak e vo ar politikerezh nevez d’ar c’houlz-se.

Présentation du groupe des élus de la minorité

Groupe des élus de la minorité : Christian DERRIEN - Ghislaine LANGLET (canton de Gourin), Bruno BLANCHARD - Karine RIGOLE (canton de Lorient-1), Laurent TONNERRE - Gaëlle LE STRADIC (canton de Lorient-2), Guénaël ROBIN - Florence PRUNET (canton de Moréac).

Groupe des élus de la minorité - Photo : Laurent Rannou.

Mots clés :
Mots clés :