Skip to Content

La LPO protège les oiseaux en Morbihan

Avec plus de 640 adhérents en Morbihan, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) agit au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité.

Espèce protégée, le goéland qui fréquente ordinairement les îles, s’installe désormais au cœur de nos villes : une présence qui peut gêner... 

Quelques conseils pour réussir une cohabitation heureuse !

Aujourd’hui, presque toutes les villes françaises des façades Manche-Atlantique et Méditerranée hébergent des goélands nicheurs de différentes espèces (goélands argenté, leucophée et, dans une moindre mesure, brun, marin et cendré). Les raisons expliquant ce « boom » sont principalement l’augmentation des ressources alimentaires artificielles mises à la disposition des oiseaux, mais aussi leur nourrissage par certains citadins.

Dès lors, la présence de goélands en ville peut occasionner des nuisances comme le bruit, des salissures sur toitures, façades, trottoirs… dues aux déjections et au transport de matériaux nécessaires à la construction des nids, ou encore des dégradations d'antennes et de toitures liées à l’amoncellement de matériaux utilisés pour la nidification. De même, attirés par l'abondance de nourriture, il n'est pas anodin de voir des goélands se servir dans l'assiette de restaurants en terrasses ou de les voir éventrer un sac poubelle non déposé en conteneur.

Pour limiter ces nuisances, différentes mesures respectueuses des oiseaux peuvent être envisagées. Dans cet esprit, le groupe LPO Morbihan et d’autres associations comme Volée de Piafs, Bretagne Vivante, Sea Shepherd…  se mobilisent et mènent des actions de sensibilisation auprès de la population. Utilisation de l’effarouchement acoustique, nettoyage et aménagement des toitures (toits en pente plutôt qu’en terrasse…), limitation des dépôts de déchets, respect des vitesses en zones portuaires pour éviter tous heurts… sont quelques solutions simples à mettre en œuvre. Autre réponse très concrète : l’absence de nourrissage des goélands.

L’existence de cette biodiversité citadine représente une richesse à préserver, cela passe également par le secours aux oiseaux en détresse. Déjà soumis à des conditions naturelles difficiles comme les tempêtes et les vagues de froid, les oiseaux font aujourd’hui face à notre société moderne et ses dangers. Et les causes de détresse sont multiples : « jeune » tombé d’un toit, animal percuté par un véhicule, blessé par des câbles électriques, empoisonné… Des centres de sauvegarde dédiés peuvent prodiguer des conseils d’urgence en cas de découverte et/ou accueillir l’animal à soigner. Dans le Morbihan, la LPO travaille en relation avec l’association Volée de Piafs, basée à Languidic et réoriente, le cas échant, certains animaux vers le centre de sauvegarde LPO Ile Grande des Côtes d’Armor.

Mieux de se connaître pour bien cohabiter ?

Toute l’année, l’équipe de la LPO Morbihan organise des animations et des sorties découvertes pour apprendre à décrypter le comportement des oiseaux.