Skip to Content

Empreintes du sacré à la Galerie du cloître de Sainte-Anne d'Auray

Culture Patrimoine Expos 

Sainte-Anne d’Auray, haut lieu spirituel breton, est visité chaque année par environ 500 000 personnes. En 2016, la Galerie du cloître, propriété départementale, accueille deux nouvelles expositions.

A travers « Empreintes du sacré », l’Académie de Musique et d’Arts Sacrés dévoile une cinquantaine de photographies de Ferrante Ferranti, écrivain-voyageur. Depuis près de 30 ans, Ferrante explore de hauts lieux spirituels à travers le monde, tel un pèlerin habité par un désir sous-jacent : « voir l’invisible ».

La thématique du corps, auparavant présentée au Passage Sainte-Croix à Nantes, guide le choix des photographies exposées dans la Galerie supérieure du Cloître, au sein de deux grandes parties : le corps des Hommes et le corps du Christ. « Empreintes du sacré » est une invitation à un voyage haut en couleur parmi les Hommes et les religions du monde. Un voyage qui nous dévoile, au fil du parcours, l’intensité des âmes croyantes.

L’exposition d’arts et traditions populaires « Vivre et mourir en Basse-Bretagne » s’interroge, quant à elle, sur le rapport au sacré dans la vie du Breton des XIXe et XXe siècles. Les populations rurales de Basse-Bretagne, des siècles durant, ont vécu selon un mode de vie immuable. En Pays d’Auray, situé entre terre et mer, hommes et femmes ont imprégné leur sol, leurs pratiques et leurs usages de profonds sentiments religieux.

Les grandes étapes de cette vie laborieuse – de la naissance à la mort – étaient rythmées par les traditions chrétiennes, mêlées à des us et coutumes issus du fond des âges. Costumes traditionnels, mobilier, objets usuels et sacramentels évoquent différents aspects du sacré dans le quotidien des habitants du pays d’Auray, mis en scène au rythme de quatre grands thèmes : la naissance, le mariage, le pèlerinage et la mort.

A voir aussi

> Voir tous les évènements