Skip to Content

Devenir assistant(e) maternel(le) : les démarches

Vous avez envie de travailler avec des enfants, de les accompagner dans leur développement. Le métier d'assistant(e) maternel(le) peut vous intéresser. Pour pouvoir exercer ce métier, vous devez obtenir l'agrément du président du conseil départemental.

Quelles sont les conditions requises pour devenir un(e) assistant(e) maternel(le) ?

  • Être suffisamment disponible pour l'accueil d'enfants,
  • montrer des qualités d'écoute, de patience et apprécier de participer à l'éveil des enfants,
  • connaître les besoins et les grandes étapes de développement de l'enfant,
  • présenter une organisation familiale respectueuse des rythmes des enfants accueillis (mais aussi des siens),
  • présenter un état de santé compatible avec l'accueil d'enfants,
  • disposer d'un logement adapté et sécurisé,
  • maîtriser la langue française orale et avoir le sens de la communication. 

Les démarches à effectuer 

Déposer votre candidature : 

  • transmettre une lettre de motivation au gestionnaire administratif. Pour avoir les coordonnées de cette personne, contactez le centre médico-social le plus proche de votre domicile
  • A réception de votre lettre de motivation, vous serez invité(e) à participer à une réunion d'information (présentation des étapes de la demande d'agrément, du métier d'assistant(e) maternel(le)…).

Un dossier de demande d'agrément vous sera remis lors de cette séance d'information. Il vous faudra le compléter et l'envoyer à l'adresse ci-dessous. Une visite médicale vous sera également demandée pour valider votre candidature à l'agrément.

Dossier de demande d'agrément à transmettre en recommandé avec accusé de réception à l'adresse :

Département du Morbihan
Direction générale des interventions sanitaires et sociales
Assistants maternels et familiaux
Direction adjointe de la protection maternelle infantile et des actions de santé
64 rue Anita Conti
CS 20514
56035 Vannes cedex
Tel. : 02 97 54 78 00 (du lundi au vendredi)

NB : à réception du dossier complet, un récépissé vous sera adressé fixant les délais d'instruction de votre demande (3 mois).

Rencontrer une puéricultrice et un(e) assistant(e) social(e)

Une fois votre dossier complet réceptionné par les services du Département, une puéricultrice et un(e) assistant(e) social(e) se rendront à votre domicile afin d'y apprécier :

  • les conditions d'accueil des futurs enfants,
  • vos aptitudes et compétences éducatives,
  • vos connaissances dans le domaine de l'enfance,
  • la sécurité de votre logement et la qualité de son environnement.

Cette évaluation viendra compléter votre dossier qui sera ensuite étudié en commission technique d'agrément.

Le président du conseil départemental vous informera ensuite, par courrier postal, de l'accord ou du refus de votre demande d'agrément. 

Valider votre agrément 

Vous possédez un diplôme1 dans le domaine de la petite enfance
Vous êtes alors dispensé de la formation obligatoire.

Vous recevez par voie postale :

  • votre arrêté de décision,
  • votre attestation d'agrément,
  • le carnet de déclaration d'accueil,
  • le document relatif aux droits et obligations de l'assistant(e) maternel(le)

Vous n'avez pas de diplôme dans le domaine de la petite enfance

Vous recevez :

  • votre arrêté de décision,
  • le courrier d'invitation à la formation obligatoire,
  • une plaquette explicative de cette formation.

Informations sur la formation obligatoire

Vous participez à la formation préalable à l'accueil d'enfants d'une durée de 66 heures dont 6 heures consacrées à l'initiation des gestes de premiers secours.
C'est à l'issue de cette formation que vous recevez votre attestation d'agrément et votre attestation de formation.

Dans les deux ans qui suivent l'accueil du 1er enfant, vous serez convié(e) à un autre cycle de formation de 60 heures.

1Diplôme dispensant de la formation : diplôme d'auxiliaire de puériculture, CAP petite enfance, ou tout autre diplôme intervenant dans le domaine de la petite enfance homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins de niveau III.