Skip to Content

Depuis le 11 novembre : "Des larmes de Granit : après la grande guerre, se souvenir"

En cette année de commémoration du centenaire de l’armistice, le Département vous propose de découvrir la nouvelle exposition des Archives Départementales consacrée à la grande guerre, aux commémorations d’après-guerre et plus particulièrement au décryptage de la symbolique des monuments aux morts.

Cette exposition à destination du grand public et des scolaires vous invite à mieux comprendre au travers de récits de vies et de différents supports, la valeur et le symbole de ces monuments du souvenir, pour les Morbihannais, sortis bouleversés de ce long conflit.

Un parcours dans l’histoire en 3 temps...

L’histoire vraisemblable d’un village rural morbihannais de 1914 à 1921

Le vécu est au cœur de cette nouvelle exposition qui suit les destins entrecroisés de sept personnages clés du village.

« Lorsque le tocsin sonne en cet après-midi du 1er août 1914, dans toutes les localités du Morbihan, c’est le début de quatre années terribles de guerre qui vont marquer profondément la population. À partir du 4 août, ils sont 73 000 Morbihannais à partir combattre l’ennemi, l’armée allemande. Parmi eux, Joseph et Jean, la trentaine, respectivement agriculteur et boulanger de leur état mais aussi le père Isidore, tous habitants du même village. Ils laissent derrière eux, leurs familles, leurs voisins, leurs terres et leur paroisse (…) ».
Une équipe artistique composée d'un conteur (Achille Grimaud), d'une plasticienne (Gaële Flao) et d'un musicien (Mickaël Gaudé) a mis en image et en son la vie de ce village.

Un panorama départemental des monuments aux morts

Certaines localités du Morbihan recourent aux services d'un sculpteur pour personnaliser l’hommage qu’elles veulent rendre au sacrifice de leurs enfants. Simples stèles ou statues du combattant, produites en séries, vont se dresser au coeur des villages.
Trois symboliques majeures ressortent de ces productions : la Nation ou la Patrie, la Victoire et le Sacrifice.
En appui du propos et des nombreux plans de monuments issus des collections départementales, sont présentées des maquettes du sculpteur Gaston-Auguste Schweitzer qui a réalisé, entre autres, les mémoriaux de Guiscriff, Pontivy ou Guémené-sur-Scorff.

Zoom sur ces lieux d’hommage et de recueillement

Illés Sarkantyu (photographe et cinéaste) a parcouru le Morbihan, étudiant et scrutant ces monuments du souvenir. Un détail, une lumière, l’artiste a mis en scène cette production mémorielle et nous livre son regard cent ans après la fin du conflit. Il invite le visiteur à redécouvrir ces mémoriaux devant lesquels les passants se promènent sans parfois les voir...

A voir aussi

  • Regard(s) de collégiens morbihannais !
  • Cet été, arpentez les " Sentiers de culture en Morbihan " !
  • pARTcours Kerguéhennec : nouvelle application gratuite
Mots clés :