Skip to Content

Les solutions du Département pour les jeunes adultes handicapés

L’amendement Creton permet de prolonger la prise en charge des jeunes adultes handicapés en structure pour enfants au-delà de l’âge limite (20 ans), si aucune place en secteur adulte n’est disponible. Lors de l’adoption de son schéma de l’autonomie 2018-2022, véritable feuille de route sur les actions à mener en faveur des personnes âgées ou handicapées pour les 5 prochaines années, le Département s’est fixé pour objectif d’augmenter sensiblement les capacités d’accueil des adultes en situation de handicap.

Le Président, François Goulard était en déplacement au foyer de vie "La Villeneuve" à Pluméliau en présence de Benoît Quero, Maire et conseiller départemental, Christine Penhouët, Jean-Rémy Kervarrec, vice-présidents et de nombreux élus et responsables de structures engagés dans les projets.

Appel à projets "amendements Creton"

En Morbihan, 165 jeunes adultes sont concernés.

Ainsi dès l’adoption du schéma, en début d’année, le Département lançait un appel à projets auprès de l’ensemble des gestionnaires d’établissements, avec un cahier des charges précis afin de trouver des solutions rapidement réalisables pour sortir ces jeunes d’IME (instituts médico-éducatifs), permettant à la fois d’offrir une prise en charge plus adaptée dans le secteur adulte et de fluidifier les places pour les enfants en attente eux-mêmes de solutions.

Objectifs : Solutions innovantes et mise en oeuvre à moyen terme

La priorité du Département étant de cibler les projets avec des solutions et une procédure relativement souples et permettant un délai de mise en œuvre de moyen terme  (ce qui excluaient tous les projets impliquant des moyens de l’Etat/ARS), la sélection des projets retenus s’appuyait de fait sur 2 critères essentiels :

- Des extensions d’établissement non importantes ;
- Ouvert sur la compétence exclusive du département.

Les porteurs de projets avaient jusqu’au 31 juillet 2018 pour déposer un dossier.
Neuf projets qui représentent un total de 75 places pour un coût brut de fonctionnement de 1 100 000 €.

Tour d’horizon des neuf projets réalisables à très moyen terme

  • CCAS de Plumeliau Foyer de vie de Plumeliau Extension 6 places 296 180 € Mai 2020

  • ADAPEI Foyer Kerudo à Auray « Apprendre à habiter chez soi » Externalisation de 6 places vers de l’habitat social (logements indépendants)- Projet inclusif qui s’inscrit dans une démarche de parcours. 241 138 € Fin 2019

  • ADAPEI Foyer Avel Vor Orientation vers 10 places habitat inclusif (veille, accompagnement administratif, prise en charge sanitaire et médico-social). Partenariat avec un bailleur très impliqué dans l’inclusion - 364 825 € Mars 2019

  • EPSMS VALLEE DU LOCH Création d’un accueil de jour foyer de vie Grand-Champ- En lien avec les travaux de réhabilitation en cours Accueil de jour 6 places -87 600 € Ouverture Janvier

  • EPSMS VALLEE DU LOCH Extension pour places en unité d’accueil à temps partiel – Destinés aux travailleurs en ESAT Mode d’accompagnement alternatif 8 places - 63 700 € Immédiat

  • EPSMS VALLEE DU LOCH Domiciles groupés accompagnés Offre d’hébergement pour les travailleurs d’Esat – Partenariat avec BSH - 38 000 € Tributaire BSH – Ouverture envisagée mars 2020

  • AMISEP Extension - Places unité d’accueil à temps partiel – Roc St André et La Gacilly Complète l’offre des établissements existants 8 places- 77 232 € Immédiat

  • AMISEP Service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) – Roc St André et La Gacilly Anticipation des besoins liés au départe en retraite 19 places - 54 585 € Fin d’année 2019

  • EPAC ALLAIRE Extension anticipée dès la construction de l’actuel foyer Foyer de vie 6 places - 326 429 €  Janvier 2021

Une première étape…

Le Département est conscient que cette solution ne permettra pas de répondre à tous les besoins (ceux nécessitant des prises en charges médicales et sanitaires par exemple qui elles dépendent de l'ARS) mais il se donne les moyens de mettre en œuvre immédiatement et sur ses propres compétences, des réponses qui vont bénéficier aux jeunes relevant de l’amendement Creton.

A voir aussi

  • Aide au transport scolaire hebdomadaire des internes
  • Transport scolaire adapté