Skip to Content

Devenir Assistant(e) familial(e) : un métier à domicile au service des enfants

Aidez des enfants et des jeunes majeurs à se construire, en leur offrant les conditions de vie favorables à leur épanouissement. Le métier d'assistant(e) familial(e) fait appel à des compétences humaines, à des qualités éducatives, d’écoute et d’empathie. Un métier porteur de sens, qui implique un engagement important et une adhésion de toute la famille. Un métier qui s’inscrit dans les missions de protection de l’enfance dont la responsabilité est confiée au Département.

Concrètement en quoi cela consiste ?

Un assistant familial est un professionnel salarié qui accueille à son domicile durant des périodes variables des enfants et/ou des jeunes majeurs de moins de 21 ans suite à des mesures de protection. Ces placements ont pour but de leur offrir toutes les conditions favorables à leur développement en leur offrant des garanties éducatives, affectives, et relationnelles. Ces enfants fragilisés dans leur développement doivent trouver en famille d’accueil un cadre sécurisant.

L’assistant familial est le premier interlocuteur en lien permanent avec l’enfant.

L’assistant familial travaille régulièrement avec une équipe pluridisciplinaire engagée dans le suivi de l’enfant. Il assure le lien entre les besoins de l’enfant et les équipes de l’aide sociale à l’enfance pour garantir son épanouissement.

Quelles sont les missions ?

  • Accueillir et protéger l’enfant confié en garantissant sa santé, sa sécurité, et son éducation,
  • Assurer son bien-être en favorisant sa place au sein de la famille,
  • Construire ensemble la continuité de sa prise en charge en lien avec tous les professionnels intervenant auprès de l’enfant,
  • Favoriser le développement global de l’enfant et l’accompagner dans sa vie quotidienne pour son insertion sociale, scolaire ou professionnelle,
  • Favoriser, quand cela est possible, le lien avec la famille en respectant la place et la relation avec ses parents,
  • Garantir l’accompagnement affectif et la prise en compte des besoins fondamentaux de l’enfant.

Quelles sont les qualités indispensables ?

  • Capacité d’écoute, d’empathie et de tolérance avec l’enfant,
  • Etre chaleureux, prévenant, bienveillant et respectueux avec les enfants et les adultes,
  • Repérer et répondre aux besoins d’un enfant et contribuer à sa protection,
  • Pouvoir suppléer aux fonctions parentales, sans prendre la place du parent,
  • Avoir le sens du travail en équipe,
  • Etre respectueux de l’autre en toute circonstance y compris dans une situation de stress ou de violences,
  • Savoir s’adapter, prendre du recul, se remettre en question,
  • Avoir des capacités d’observation et d’évaluation,
  • Avoir des qualités éducatives et la capacité de les mettre en œuvre,
  • Avoir un environnement familial stable et chaleureux.

Comment devenir Assistant familial ?

Pour exercer le métier d’assistant familial, il faut obtenir un agrément délivré par le Président du Conseil départemental. La demande se fait auprès du service de Protection Maternelle et Infantile (PMI).
 

  • Il faut au préalable participer à une réunion d’information et faire parvenir le dossier Cerfa complété cerfa_13395-02.pdf
  • A réception du dossier,  une évaluation est assurée par le service de PMI comprenant une ou plusieurs visites à domicile par les puéricultrices de secteur.

En cas d’avis favorable, l’agrément est une première étape.

Il faut ensuite candidater. En Morbihan, trois organismes principaux peuvent recruter des assistants familiaux à titre permanent :
 

Quelles sont les conditions d’exercice du métier ?

L’accompagnement professionnel :

Le coordinateur en accueil familial est l’encadrant de proximité de l’assistant familial. A ce titre, il assure le suivi et l’accompagnement du professionnel tout au long de sa carrière.L’assistant familial bénéficie également de l’accompagnement et du soutien d’éducateurs, de psychologues spécialisés et de médecins/infirmiers de protection de l’enfance.

Quelle formation ?

  • Le stage préparatoire à l'accueil d'enfant est d'une durée de soixante heures
    Dans les deux mois qui précèdent l'accueil du premier enfant, l'assistant familial bénéficie d'un stage préparatoire à l'accueil d'enfants, organisé par son employeur.
     
  • Une formation en cours d’emploi d’une durée de 240 heures préparant au Diplôme d’Etat d’Assistant familial
    Dans le délai de trois ans après le premier contrat de travail suivant son agrément, tout assistant familial doit suivre une formation adaptée aux besoins spécifiques des enfants accueillis.
     
  • Du tutorat
    Pendant toute la durée de la formation obligatoire de 240h, un tuteur assistant familial est désigné pour accompagner les professionnels dans  leur cursus de formation.
     
  • Des modules de formation continue
    Tout au long de sa carrière, l’assistant familial a accès aux offres de formation du CNFPT. Des modules de formation continue, spécifiques à leurs missions sont également organisés chaque année.

Quel statut ?

L’assistant familial est titulaire d’un contrat à durée indéterminée (CDI). Il perçoit une rémunération liée au nombre d’enfant(s) accueilli(s), des allocations destinées à la prise en charge des enfants et est indemnisé pour les périodes d’accueil de chaque enfant.

Au conseil départemental du Morbihan, un assistant familial accueille en moyenne 2 jeunes de l’aide sociale à l’enfance. A ce titre, il perçoit une rémunération évaluée à 2163 € net à laquelle s’ajoute les indemnités liées à la présence des enfants.

Les bonnes questions à se poser avant de s’engager ...