Skip to Content

2014 - Morbihan, terre de vacances

GEORGES MÉRILLON
MORBIHAN, TERRE DE VACANCES

« Lorsque le Conseil Général du Morbihan et le Festival de La Gacilly m'ont proposé de capter les vacances dans le Morbihan, j'ai trouvé l'offre surprenante. Bien conscient que mon parcours photographique m'a plus souvent conduit à travailler sur des terres de souffrance que sur celles ensoleillées de la trêve estivale, le projet m'a pourtant immédiatement séduit. Le Morbihan était alors pour moi une terre inconnue. Je décidais, pour le visiter, de m'y rendre en moto, sans GPS, en suivant un cap tracé au gré des rencontres.

Cette terre de Bretagne, je l'ai découverte ainsi, lors d'une croisière de 2 700 kilomètres au travers de ses forêts et sur ses îles, le long de ses plages et de ses canaux, dans sa campagne, dans ses villes et ses châteaux. Je me suis laissé guider par le regard de ses visiteurs croisés au hasard du mois d'août. j'ai tenté de saisir l'image de ses hôtes venus trouver ici ces moments paisibles faits de petits rien, ceux qui donnent à l'été sont rythme et sa saveur. »

Georges Mérillon, est né en 1957. Son premier reportage, un portrait de la ville indienne de Calcutta, est publié par le magazine Géo en 1979. En 1987 il rejoint l'agence Gamme qu'il quittera en 2005, réalisant des reportages sur l'actualité internationale et les conflits, ainsi que des documentaires sur les sujets de société en France. Son travail fut plusieurs fois primé par des jurys professionnels comme celui du World Press qui lui décerna le prix Picture of the Year pour un reportage au Kosovo en 1991 ainsi qu'un autre prix en 1995 pour son travail sur les violences en Algérie. Il a également reçu l'European Fuji Award en 1993 et a été récompensé par le Festival Bayeux des correspondants de guerre en 1994.